3.3-Mariage franco-chinois en france

pour nous marier en France, mon épouse et moi avons du

remplir une fiche de renseignement sur chaque conjoint, avec preuve d’habitation a chaque nom de moins de 6 mois français (car nous habitions en France, mais j’imagine que c’est plus compliqué dans le cas d’une personne chinoise qui souhaite se marier sans habité déjà en France), il faut impérativement que chacun est un abonnement non annualisé pour évité que ceux ci ne dépasse 6 mois (gaz eau électricité téléphone fixe sont reconnue, aucun autre document n’est utilisable, ni acte de propriété, ni facture, ni bail de location, ni caf… ni même certificat de contrat électrique fait par EDF quand on est annualisé et que votre dernier relevé a plus de 6 mois)

entretient a la mairie pour officialisé la demande chacun son tour puis ensemble, avec beaucoup d’insistance sur l’engagement et la difficulté de la procédure (loin de la réalité qui est encore pire)

le couple doit passé un examen médical, une prise de sang…, se renseigner auprès de la mairie car cela dépend des cas de figure, du temps passé en France, une grossesse ou non… idem, moins de 6 mois

photocopie de passeport des deux (ou carte d’identité pour le conjoint Français)

extrait d’acte de naissance pour le conjoint Français de moins de 3 mois, donc certainement a refaire entre le début et la fin de procédure comme nous.

extrait d’acte de naissance dans le ville du conjoint chinois, signé tamponné avec le nom du signataire, certifié ensuite par l’hôpital de rattachement, il faut trouvé et parfois fouillé dans les archive de l’hôpital, ce qui nécessite d’être patient et savoir compensé la perte de temps et aidé la bonne volonté des employés avec un peu de générosité.

le certificat de célibat obtenu sur le lieu du HuKou de mon épouse ne nous a pas posé de problème.

ces document sont a présenté a un notaire 公证员 Gōngzhèng yuán afin qu’il les réalise avec la bonne mise en forme, attention il faut un notaire reconnue par le ministère des affaires étrangères de Pékin

une fois ces document obtenue, il ne reste plus qu’a les faire certifier les signature et tampon au poste de police.

il faut ensuite traduire les document par un traducteur assarmenté avec lequel travail le notaire afin qu’il appose sa signature et son tampon, c’est au même endroit normalement(notaire et traducteur)

Faire certifier conforme le document par le ministère des affaires étrangères

aller a l’ambassade ou consulat de France en chine faire certifier également
il vous faudra alors le certificat de coutume a obtenir a l’ambassade de chine a paris, le consulat de Lyon ne pouvait pas le faire a l’époque, mais se renseigner ne coute rien.
ce certificat permet de prouvé que vous n’être pas marier et permet l’enregistrement en France de votre future mariage, attention, vous ne serez pas marier au yeux de la chine tant que vous ne valider pas le mariage en chine également, mais c’est une autre histoire.

quand vous avez tout les document, la mairie peut enregistrer les bans, mais il vous faudra un traducteur le jour de la cérémonie, même si votre conjoins parle français, dans notre cas,b nous avons eu une dispense car mon épouse avait un bac+3 et bac +5 en France et avait un français irréprochable, mais ce n’est pas la norme.